Antoine Griezmann : fin de contrat avec Huawei pour soutenir les Ouïghours

La société Huawei est soupçonnée d’être impliquée dans la répression de la minorité musulmane chinoise, les Ouïghours. Le footballeur français a donc décidé de rompre le contrat qui le lie à la marque chinoise en soutien aux victimes.

C’est la firme IPVM, via le Washington Post, qui a révélé un rapport indiquant l’implication de ce géant à savoir dans la répression subie par ces minorités. En effet, Huawei aurait été impliqué dans la fabrication d’un système de reconnaissance faciale, en phase de test, permettant l’identification de l’âge, du sexe et de l’appartenance ethnique et signalant des avertissements de la présence ouïghoure » pour assurer leur proximité avec la région autonome de Xianjang.

Scandale à travers un communiqué de presse.

Nous ne produisons pas d’algorithmes ou d’empreintes dans le domaine de la reconnaissance faciale ou des issues d’ethnicité. Huawei conçoit des technologies à usage général qui sont basées sur des normes internationales d’intelligence artificielle. Et ne se préoccupe pas du développement des couches applicatives, qui définissent comment cette technologie est utilisée. 

Antoine Griezmann, ambassadeur de la marque depuis 2017, a tout de même pris la décision de mettre fin à son contrat qui l’associe à la société chinoise. L’attaquant barcelonais s’est toujours engagé à lutter contre les discriminations, apparu même en couverture du magazine Têtu, pour dénoncer les comportements homophobes dans les stades. 

Récemment, il a exprimé sa consternation sur Twitter en réaction à la vidéo dans laquelle Michel Zecler, un producteur de musique, avait subi des violences policières brutales. Il y a plusieurs milliers d’euros auxquels l’athlète, qui devait avoir un contrat avec Huawei pour un an de plus, renonce au nom de ses valeurs morales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.