Wix vs WordPress : Un comparatif simple

Wix vs WordPress

De nos jours sur le marché du web, chaque entreprise a besoin d’une présence en ligne pour sa visibilté et sa crédibilité. En matière de conception de sites Web, il existe un florilège d’outils disponibles. Le développement Web est un domaine assez complexe et spécialisé. C’est pour cette raison aujourd’hui que Rue de l’info a sélectionné deux de ces supports : Wix et WordPress.

Pourquoi avoir choisi ces 2 là ?

Ce sont 2 CMS très différents qui ont le même but « Créer un site internet ».
L’objectif de cet article n’est pas de casser un produit, il est de bien vous expliquer dans les grandes lignes ce que contiennent ces 2 outils et ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire avec l’un ou l’autre.

logo wix.com

Les avantages de Wix :

Wix fonctionne comme un CMS (Content Management System), autrement un dit un système de gestion de contenu).
Il est gratuit tout comme WordPress mais il est fait surtout pour des personnes qui n’ont pas la moindre connaissance en matière de développement web.
510 templates modifiables selon vos envies.

C’est une plateforme agréable avec de beaux modèles, certes très « génériques » qui conviendraient parfaitement aux années 2010. Vous disposerez aussi d’un panel d’applications utiles.

Assistance disponible 24h/24 et 7j/7 par téléphone, mail et live chat. Génial !

Tout cela à un prix chez Wix. Tout ce que vous faites chez Wix reste chez Wix…

Les inconvénients de Wix

Vous avez choisi un superbe « template » qui vous a séduit mais…il ne vous plaît plus… Couscous boulette ! Vous ne pouvez pas le changer. Un gros point noir car si vous voulez changer de visuel, vous devrez recommencer votre site depuis le début. Vous imaginez un développeur travailler avec cet outil ? Si vous voulez quitter Wix sans rien perdre, c’est perdu d’avance, la séparation n’est pas possible. Dans ce cas de figure, c’est une catastrophe pour le référencement.

Vous l’avez compris, Wix est un outil tout à fait correct pour votre entrée dans le monde du web. Cependant, si vous voulez évoluer dans ce vaste monde qui est la toile et faire grandir vos projets sur internet, il vous faudra passer par une formation de développement par des organismes prévus pour ça ou en autodidacte par le biais de tutoriels par exemple sur WordPress. C’est un métier ! Faites appel à un prestataire qui vous fera une plateforme évolutive de qualité qui rendra heureux les moteurs de recherche !

logo WordPress

Les avantages de WordPress

WordPress : C’est 60% des sites faits avec un CMS sur le web mondial ! Il amène donc une communauté depuis 2003 assez conséquente avec un nombre impressionnant de forums. Dès qu’il y a un petit soucis, il y aura toujours une réponse rapide à votre question.

Il est très facile et très rapide à installer. Cette rapidité d’installation peut réduire les coûts d’un site développé car la phase initiale d’un projet est diminuée voir supprimée de la liste des tâches à accomplir.

Ce CMS est relativement agréable quand on parle d’ergonomie. Les personnes qui administreront le site pourront s’adapter plus rapidement à leur nouvel environnement. Ajouter, supprimer et modifier des pages deviendra un jeu d’enfant grâce à un Back-Office (Partie d’administration du site) très bien pensé !

Les inconvénients de WordPress

C’est un CMS ! Il nécessite un téléchargement des fichiers sources pour la mise en place. Comme tout les meilleurs CMS du marché… Le soucis quand vous n’avez aucune connaissance en développement, c’est que vos lacunes vont vous jouer des tours concernant la sécurité de votre site internet.

C’est le même code source pour tout le monde ! Ce qui est un bonheur pour les « hackers » qui se feront un malin plaisir à vous piquer vos données ou détruire votre site web. Cela fera du mal à vos internautes et ainsi qu’à vous même…. Pour cette raison, un site développé par un professionnel avec WordPress est la solution quand on est un novice.

En ce qui concerne les plug-in, certains ne peuvent fonctionner ensemble. Là encore quand on est pas développeur vous allez une fois de plus dans le mur… La solution est d’acheter un casque (humour).

En conclusion, si vous avez déjà du bagage en développement, ne prenez pas d’outil comme Wix, vous vous retrouverez rapidement coincé pour plusieurs raisons évoquées dans cet article. En revanche Wix pour un novice qui ne compte pas s’investir dans le web ni dans un site très interactif est un bon système pour ne pas se prendre la tête.
Répondez

Récupérer l’ancienne version de l’éditeur WordPress

Comment récupérer l’ancienne version de l’éditeur WordPress ?

Vous venez de mettre à jour WordPress et vous découvrez que l’éditeur a changé !

Il y a de quoi être un peu perdu… Si vous voulez récupérer l’ancien éditeur pour créer vos articles, il vous suffit de télécharger Classic Editor. Ainsi vous allez pouvoir contourner Gutenberg, le nouvel éditeur.

Classic Editor

Compatible dès WordPress 4.9, ce plugin a été téléchargé par plus de 700 000 utilisateurs et atteint une note moyenne de 5 étoiles.
Par défaut, ce plug-in open source (gratuit) masque toutes les fonctionnalités disponibles dans le nouvel éditeur de blocs («Gutenberg»).

Gutenberg, le nouvel éditeur de WordPress

Plus simple visuellement, Vous devez ajouter des blocs lorsque vous concevez vos articles : paragraphe, image, titre, etc. Les nouveaux utilisateurs vont apprécier, pour les utilisateurs du CMS, cela est plus partagé !

Gutenberg - Rue de l'info
Répondez

Trouvez des templates gratuits WordPress 2019 de qualité

Les meilleurs sites de templates gratuits WordPress 2019

C’est une sélection de sites internet spécialisés WordPress et aussi qui vous proposent un classement de ce qu’ils estiment être les meilleurs templates pour votre visuel. Le but est aussi de partager les idées de nos confrères sur le sujet car il est intéressant de ne pas vous orienter systématiquement vers les concepteurs de suite mais de pouvoir répondre à vos attentes avec objectivité.

Notre liste est basée sur la gratuité sachant très bien que certains produits sont en version « lite » et que pour personnaliser un thème plus profondément sans connaissance en développement, il va vous falloir sortir la carte bleue. Dans le cas ou le prix n’est pas cher, sortez les oursins de vos poches car cela vaut le coup et que le travail mérite salaire. Hors sujet peut être sur ThemeForest, nous le faisons volontairement car ce site est une mine d’or de choix à des prix tout à fait raisonnables.

    la fabrique du net

    La fabrique du net, un site sérieux qui nous offre une sélection de qualité et propose certains des meilleurs thèmes WordPress gratuits que vous pourrez utiliser sur votre nouveau blog.

  • wp marmite

    Pour WpMarmite, il existe des thèmes WordPress gratuits qui sont au dessus du lot. De superbes templates au goût du jour vous sont proposés, triés sur le volet au préalable.

  • codeur mag

    Codeur Mag nous signe un très bel article et propose une sélection de 15 thèmes WordPress gratuits pour créer un portfolio.

  • Rene Franceschi

    Rene Franceschi, formateur spécialisé sur les logiciels Adobe et WordPress avec l’école Multimédia, les écoles IPF et IEF2I, ainsi qu’avec des organismes de formation vous propose une liste de Templates de qualité pour créer le meilleur blog possible.

  • theme forest

    Après plus de 8 ans dans le domaine dans la distribution de thèmes WordPress, ThemeForest est le site principal de vente de thèmes dans ce marché..
    Le truc sympa, c’est que les développeurs de chez eux peuvent poster et ainsi mettre à disposition leur créations si les critères de ThemeForest sont respectés.

Découvrez tous les articles Rue de l’info sur WordPress ici

Répondez

WordPress : Comment insérer du code dans vos articles en respectant la colorisation d’un langage ?

Comment insérer du code dans vos articles en respectant la colorisation d’un langage sur WordPress ?

Sur de nombreux site web notamment qui vous proposent des tutoriels de programmation, vous pouvez observer que les exemples de codes respectent bien les couleurs du langage utilisé. Exemple si c’est du PHP, les balises d’ouvertures et de fermetures seront bien de la couleur rouge. Par magie vous pouvez copier/coller le code car ce n’est pas une image mais bien du texte avec un background.

WordPress, notre CMS préféré dispose de plusieurs extensions vous permettant cette opération. Aujourd’hui, Rue de l’info vous en présente une qui est simple d’utilisation et qui couvre quasiment tous les langages de programmation. Ce plugin est peut être ce qu’il vous faut pour pour créer vos articles de votre site internet. Il est déjà bien connu de la communauté.

L’extension magique se nomme : Crayon Syntax Highlighter

le plugin téléchargé et installé (lien ci-dessus), vous verrez sur votre éditeur un bouton « crayon » apparaître.

extension crayon syntax highlighter

Une fois le bouton cliqué, vous pourrez choisir toutes sortes d’options et même donner une description à votre exemple de code. Pas besoin de faire de grand discours ou de tutoriel bien huilé, il ne peut pas y avoir plus instinctif.

extension crayon syntax highlighter

Un titre ou pas pour identifier votre exemple et dans le menu déroulant « langage« , vous choisissez le langage de programmation de votre choix. Tapez votre code ou copier/coller le sur votre fichier source et l’extension fera le travail toute seule en ce qui concerne le visuel et appliquera les couleurs respectives à chaque langage. Cliquez sur « Ajouter » en haut à gauche de la fenêtre et le tour est joué les amis !

2 Replies

WordPress : Comment créer un shortcode ?

WordPress : Comment créer un shortcode ?

Ce tutoriel s’adresse à des personnes ayant des connaissances en PHP ou plus si affinité...

Que diriez-vous de créer un shortcode simple, dont le rôle sera par exemple de lister
les derniers articles publiés sur votre blog ? Placé par exemple dans une page statique,
il fournira sous forme de liste les titres des derniers articles avec un lien vers chacun
d’eux.

Pour traiter le shortcode, il faudra utiliser une nouvelle classe de notre plugin qui
sera dédiée au rendu de la liste des derniers articles. Ajoutez donc un nouveau fichier
recent.php dans lequel vous définirez une classe Zero_Recent, elle-même étant instanciée
dans le constructeur de la classe Zero_Plugin, comme cela a été fait pour les classe
précédentes.

Il faut ensuite déclarer le shortcode afin que WordPress sache le reconnaître dans le
contenu d’une publication. On utilise pour cela la méthode add_shortcode(), qui attend
en paramètres le nom du shortcode ainsi que la fonction à appeler lors de son rendu.
Placez donc cet appel dans le constructeur de la classe Zero_Recent.

WordPress a dorénavant connaissance du nouvel élément, il ne lui manque que la définition
de la fonction à appeler pour l’afficher. Cette dernière recevra deux arguments
lors de son appel : le premier est un tableau des paramètres permettant de configurer
le shortcode, le second est la valeur du contenu si le shortcode a été déclaré avec les
deux balises ouvrante et fermante

La première chose à faire est d’initialiser des valeurs par défaut pour les paramètres
du shortcode, si jamais ceux-ci n’ont pas été fournis. En effet, un shortcode doit au
maximum pouvoir être utilisé sans paramètres, il faut donc prévoir un comportement fonctionnel dans ce cas. Pour fusionner simplement le tableau de paramètres fournis et
les valeurs par défaut, WordPress propose la fonction shortcode_atts().

Seules les clés du tableau des valeurs par défaut seront présentes en sortie de
cette fonction, tous les autres paramètres fournis au shortcode seront ignorés
et supprimés !

Une fois les arguments filtrés, vous pouvez récupérer la liste des derniers articles avec la
fonction get_posts(), pour laquelle les paramètres doivent être envoyés dans un tableau
comme premier argument. La fonction renverra alors une liste d’articles, qui sont par
défaut triés par date décroissante, ce qui correspond à nos besoins.

Vous pouvez bien entendu rajouter de nouveaux paramètres compatibles avec
la fonction dans le tableau $atts, il vous suffit pour cela de regarder la définition
de la fonction pour connaître la liste des clés autorisées.

Il ne reste plus qu’à parcourir la liste des articles et à les insérer dans une liste au
format HTML, avec un lien permettant d’afficher chacun d’entre eux. Si la variable $content a été définie par l’utilisateur du shortcode, vous pouvez l’insérer par exemple au dessus de la liste, ce qui permet de rajouter un texte de présentation.

Le shortcode est terminé et prêt à être utilisé ! Rendez-vous pour cela dans l’éditeur
de contenu d’une de vos publications, et placez le code suivant à l’intérieur :

[zero_recent_articles numberposts =3]Voici les derniers articles
publiés sur le blog :[/zero_recent_articles]

À l’affichage de la page, vous obtenez la liste à jour des trois
derniers articles publiés.

En résumé

Un shortcode est un morceau de code PHP que l’on insère directement au sein
d’une publication. Il permet l’affichage de contenu sans savoir même coder.
Les shortcodes peuvent récupérer des paramètres fournis par le contributeur
d’un article pour modifier leur affichage.
Il existe plusieurs formats pour les shortcodes, avec une seule ou deux balises
pour rajouter du contenu.

(tutoriel signé Julien Chichignoud).

> Voir tous les articles WordPress ici

3 Replies

SSL et HTTPS sur WordPress : Connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur

SSL et HTTPS sur WordPress : Connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur.

WordPress et l’application du protocole HTTPS sur la plateforme sont assez simples et peuvent être effectuées en quelques étapes. Rue de l’info vous explique tout.

Qu’est-ce que SSL ?

Secure Sockets Layer (SSL) est une technologie qui crée une connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur. Les sites Web qui utilisent SSL ont des «certificats» qui vous permettent de savoir que vos informations personnelles sont protégées lors de chaque transfert.

Vous pouvez reconnaître la plupart des sites qui utilisent ces certificats, en raison du symbole de verrouillage vert utilisé par de nombreux navigateurs pour les identifier :

ssl - https - Rue de l'info

Par exemple, si vous achetez quelque chose en ligne, vous ne devez le faire qu’en passant par des sites web utilisant SSL. Sinon, les hackers (Pirates) peuvent lire ou modifier vos informations de paiement vu qu’elles sont envoyées sur le web (là, c’est pas de bol !).

Comme pour votre propre site web, l’utilisation de SSL est importante et indispensable. Il y a plusieurs avantages à cela :

Si vous avez un site internet où vous encouragez les utilisateurs à s’inscrire et à partager des informations privées, leurs données seront plus sûres.
Votre site sera plus fiable.
Un verrou vert apparaîtra à côté de votre adresse web dans différents navigateurs.
Vous verrez une amélioration au niveau de l’optimisation des moteurs de recherche de votre site (SEO).
Pour développer ce dernier point, les moteurs de recherche comme Google encouragent tous les sites web à utiliser SSL, en accordant la préférence aux sites sécurisés dans leurs résultats (Sympa Google !). Cela signifie que vous avez la possibilité de protéger les informations de vos utilisateurs et de tirer profit d’un trafic accru d’un seul coup, bingo !.

De plus, Google a commencé à afficher sur Chrome un avertissement «non sécurisé» depuis le début du mois de juillet 2018. Il est donc temps de renforcer la sécurité de votre site web avec un certificat SSL si vous ne l’avez pas déjà fait.

Qu’est-ce que HTTPS (et comment fonctionne-t-il avec SSL ?)

Lorsque vous configurez un certificat SSL pour votre site web, vous devez également le configurer pour transmettre des données à l’aide du protocole HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure). Chaque site visité utilise HTTP ou HTTPS comme préfixe pour tout son URL, y compris Rue de l’info, évidemment… :

https - rue de l'info

HTTPS fonctionne comme HTTP, mais il applique des normes de sécurité plus élevées. Si vous chargez un site Web utilisant HTTPS, vous saurez que vos données sont sécurisées lors du transfert. Cependant, pour que HTTPS fonctionne, le site Web auquel vous tentez d’accéder nécessite un certificat SSL.

Si vous essayez d’accéder à un site sans SSL en utilisant HTTPS, vous verrez une erreur comme celle-ci :

Erreur ssl - Rue de l'info

En d’autres termes, SSL et HTTPS fonctionnent main dans la main. Si vous n’en utilisez qu’un, les informations que les utilisateurs envoient via votre site web ne seront pas sécurisées.

Vous devriez donc commencer par obtenir un certificat SSL et le configurer pour fonctionner avec votre site web. Une fois que vous avez cela, vous devez configurer WordPress pour charger en utilisant HTTPS au lieu de HTTP. Voyons comment fonctionne ce processus.

Comment configurer WordPress pour utiliser SSL et HTTPS (2 méthodes)

À ce stade, nous allons supposer que vous avez déjà un certificat SSL configuré pour votre site web. Une fois cela fait, il vous suffit de forcer WordPress à se servir d’ HTTPS. Il y a deux façons principales de le faire.

1. Utilisez le tableau de bord WordPress et une redirection 301

Une fois que vous avez un certificat SSL WordPress configuré, vous devez configurer votre site Web pour utiliser HTTPS. Ce processus est simple si vous démarrez un nouveau site web. Toutefois, si vous ajoutez un certificat SSL à un site qui existe depuis un certain temps, c’est un peu plus compliqué.

Dans tous les cas, votre première étape devrait être d’accéder à votre tableau de bord et d’ouvrir l’onglet Paramètres › Général. À l’intérieur, vous trouverez deux champs appelés Adresse WordPress (URL) et Adresse du site (URL). L’adresse de votre site web devrait apparaître identique dans les deux, et devrait utiliser HTTP.

Il vous suffit de remplacer ce préfixe HTTP par HTTPS dans les deux champs et d’enregistrer les modifications dans vos paramètres :

configurer url - Rue de l'info

C’est tout ce qu’il faut pour configurer WordPress pour utiliser HTTPS. Cependant, certains utilisateurs ont peut-être enregistré l’ancienne URL de votre site web et peuvent être liés au web. Vous devez vous assurer que ces personnes accèdent à la version HTTPS de votre site. Pour ce faire, vous pouvez configurer une redirection d’URL.

Il existe de nombreux types de redirections que vous pouvez utiliser. Cependant, vous avez généralement intérêt à utiliser une redirection 301, qui indique aux moteurs de recherche que votre site web a été déplacé de manière permanente d’une adresse à une autre. Pour implémenter cette redirection, vous devez éditer un fichier appelé .htaccess, qui contrôle l’interaction de votre serveur avec WordPress, ainsi que sa structure d’URL.

Cela nécessite que vous accédiez directement aux fichiers de votre site, en utilisant un outil FTP (File Transfer Protocol) tel que FileZilla.

Une fois connecté à votre site web via FTP, accédez au dossier public_html et recherchez le fichier .htaccess dans :

Fichier htaccess - Rue de l'info

Sélectionnez ce fichier et cliquez dessus avec le bouton droit de la souris, puis choisissez l’option Afficher/Modifier. Cela ouvrira le fichier en utilisant votre éditeur de texte local, vous permettant de le modifier. Ne modifiez pas le code dans .htaccess sauf si vous savez ce que vous faites. Faites juste défiler jusqu’au bas du fichier et collez l’extrait suivant :

Pour que cela fonctionne, vous devez remplacer l’URL de l’espace réservé dans ce code par l’adresse HTTPS complète de votre site web. Cela redirigera toute connexion via le port 80 vers votre nouvelle URL sécurisée. Comme vous le savez peut-être, le port 80 est la valeur par défaut pour les connexions HTTP. Cela va donc intercepter quiconque tentera d’accéder à votre site web via l’ancienne adresse.

Une fois que vous avez ajouté le code avec votre URL, enregistrez vos modifications dans .htaccess et fermez le fichier. FileZilla vous demandera si vous souhaitez télécharger ces modifications sur votre serveur, ce que vous allez accepter. Si vous essayez de visiter votre site web en utilisant l’URL HTTP maintenant, votre navigateur devrait vous rediriger automatiquement vers la version HTTPS.

2. Installer un plugin SSL WordPress

Si vous préférez ne pas travailler directement avec vos fichiers WordPress, il existe des moyens plus simples d’imposer l’utilisation du protocole HTTPS sur votre site web. Par exemple, vous pouvez configurer un plug-in WordPress SSL, qui ajoute le même code que nous vous avons montré dans la méthode précédente.

Bien que cette approche soit beaucoup plus simple, elle comporte également des risques supplémentaires. Par exemple, si des problèmes de compatibilité surviennent avec un autre outil, votre plugin SSL pourrait cesser de fonctionner et votre site web ne se chargerait pas via HTTPS tant que vous n’auriez pas résolu le problème. Cela signifie que vous devez choisir votre plugin avec soin.

Rue de l’info vous conseille SSL Really Simple, car il est extrêmement facile à configurer. Tout ce dont vous avez besoin est un certificat SSL WordPress prêt à être utilisé :

Really simple - Rue de l'info

Une fois que vous installez et activez le plugin, il va scanner votre site web pour un certificat WordPress SSL. S’il en trouve un, il vous aidera à activer HTTPS sur l’ensemble de votre site en un seul clic. Pour ce faire, il vous suffit de visiter le nouvel onglet Paramètres › SSL de votre tableau de bord, puis de cliquer sur le bouton Recharger via HTTPS. Avec ça, vous êtes prêt à décoller !

Si le plugin SSL Really Simple n’est pas votre tasse de thé, il existe d’autres outils que vous pouvez utiliser pour obtenir les mêmes résultats. WordPress HTTPS (SSL) et Force HTTPS sont d’autres excellentes options de plugin SSL WordPress.

2 erreurs SSL WordPress courantes (et comment les corriger)

À ce stade, vous savez comment vous assurer que tous les visiteurs de votre site profitent d’une connexion sécurisée. Dans certains cas, cependant, forcer WordPress à charger via HTTPS peut entraîner quelques erreurs. Parlons de cela, au cas où.

1. Certaines fonctionnalités ne sont pas chargés avec HTTPS

Après avoir activé HTTPS pour votre site Web, vous pouvez constater que certaines fonctionnalités, tels que les images, ne se chargent pas correctement. En effet, WordPress utilise toujours le préfixe HTTP à la place de HTTPS.

Si vous rencontrez ce problème avec les images de votre site, CSS ou JavaScript, le moyen le plus simple de le résoudre est de faire quelques ajouts à votre fichier .htaccess. Cependant, cette approche ne s’applique que si vous avez utilisé la méthode manuelle au cours de la section précédente. Nous allons parler de ce qu’il faut faire si vous avez utilisé un plugin dans une minute.

Accédez à nouveau à votre site web via FTP et recherchez le fichier .htaccess dans le répertoire public_html. Ouvrez-le et trouvez le code que vous avez ajouté plus tôt pour forcer une redirection 301, qui devrait ressembler à ceci :

Ce que vous allez faire, c’est supprimer cet extrait et le remplacer par un autre plus complet. Ce n’est pas nécessaire dans la plupart des cas, car ce n’est pas courant d’avoir des problèmes avec certains éléments qui ne se chargent pas correctement. Cependant, si vous rencontrez ce problème, voici le code à utiliser à la place :

Ce que fait ce code oblige tout le trafic à charger via HTTPS. Il comprend également des règles pour vos ressources WordPress, il doit donc prendre en charge tous les fichiers qui ne fonctionnaient pas. Après l’avoir ajouté, enregistrez vos modifications dans le fichier .htaccess et téléchargez-le sur le serveur.

Si vous avez configuré votre site Web pour utiliser HTTPS via un plugin, vous ne devriez pas avoir à modifier votre fichier .htaccess manuellement. Au lieu de cela, la plupart des plugins offriront une solution alternative. Par exemple, Really Simple SSL peut analyser votre site Web pour rechercher des fichiers qui ne sont pas chargés via HTTPS et vous aider à les résoudre. Pour utiliser cette fonctionnalité, accédez à l’onglet Paramètres › SSL, puis accédez à la page Paramètres du plugin :

Mixed content error - Rue de l'info

Il existe un paramètre appelé “Remplacer automatiquement le contenu mixte” en haut de l’écran. Assurez-vous qu’il est activé, puis enregistrez vos modifications dans la configuration du plugin. Cette option garantira que WordPress charge toutes ses fonctionnalités sur HTTPS, et pas seulement vos publications et pages.

2. Votre plugin de mise en cache WordPress est à l’origine du problème

Si vous avez un plugin de mise en cache WordPress configuré, votre navigateur peut essayer de charger la version en cache de votre site web sur HTTP, ce qui peut entraîner des erreurs. Le moyen le plus rapide de résoudre ce problème consiste à vider votre cache WordPress.

Le fonctionnement de ce processus varie en fonction du plugin de cache utilisé. Cependant, cela ne devrait pas vous prendre plus de quelques minutes. Pour plus de détails, vous pouvez consulter notre guide sur la façon de vider votre cache WordPress dans WP Super Cache, W3 Total Cache et WP Fastest Cache. Si vous utilisez un autre plugin de mise en cache, vous devrez peut-être consulter sa documentation pour savoir comment procéder.

Dans tous les cas, une fois que vous effacez votre cache, essayez à nouveau de charger votre site web pour vous assurer que votre navigateur utilise HTTPS sans erreur. Votre certificat SSL est maintenant configuré avec succès !

Conclusion

Avant, les certificats SSL WordPress étaient réservés aux sites web professionnels, qui traitaient de nombreuses informations sensibles. De nos jours, les certificats SSL et HTTPS sont devenus monnaie courante. En fait, les moteurs de recherche tels que Google vous encouragent à les utiliser. Ce qui est cool, l’implémentation de SSL et le fait d’obliger votre site WordPress à utiliser HTTPS est à la portée de tous.

2 Replies

WordPress : guide d’installation sur serveur pour débutant

Guide d’installation WordPress sur serveur

WordPress est célèbre pour son installation en 5 minutes ! Au préalable, vous devez possédez un hébergement avec base de données et PHP, voici les minimas requis :

  • PHP en version supérieure ou égale à 4.3
  • MySQL en version supérieure ou égale à 4.1.2
  • Apache avec le module mod_rewrite

Rendez-vous sur fr.wordpress.org et téléchargez la toute dernière version de WordPress et dé-zipper la sur votre disque dur, ensuite créez une base de données pour WordPress sur votre serveur, de sorte que MySQL ait tous les privilèges en accès et en modification.

  • Déposez via FTP (Filezilla) les fichiers WordPress à l’emplacement désiré sur le serveur:

Si vous souhaitez placer WordPress à la racine de votre domaine (par exemple http://www.monsite.com/), déplacez tout le contenu du répertoire WordPress décompressé (en excluant le répertoire lui-même) à la racine de votre serveur( généralement www ou web).

Si vous souhaitez placer votre installation de WordPress dans un sous-répertoire de votre site Web (par exemple:/monsite.com/blog/), renommez le répertoire WordPress avec le nom que vous avez choisi pour le sous-répertoire et déplacez vers votre serveur.

Depuis votre navigateur Web :

  • lancer le script d ’installation de WordPress:

Si vous avez installé WordPress sur la racine : /monsite.com/wp-admin/install.php
dans le cas d’un sous-répertoire appelé blog : /monsite.com/blog/wp-admin/instntiel car il contient les différentes informations qui permettront aux scripts PHP de se connecter à la base de données pour enregistrer et récupérer les contenus du blog (articles, pages, commentaires, etc.).

Un avertissement préalable indique la marche à suivre en cas de problématique liée aux permissions. C’est précisément pour éviter ce genre de situation fâcheuse qu’il convient d’être vigilant dans ce domaine.

En effet, il arrive parfois que les droits ne soient pas bons. Il faut donc passer par le ftp et modifier les droits en 755 ou 777 le temps de l’installation, puis repasser en 644.

Toutes les informations relatives à la base de données sont celles fournies par l’hébergeur. Le préfixe de table proposé wp_ est généralement conservé, il est conseillé de le changer (selon votre convenance) pour des raisons de sécurité.

Une fois ces informations validées, WordPress confirme qu’il a pu créer le fichier de configuration et que l’installation va pouvoir débuter.

Installtion wordpress sur serveur - Rue de l'info
Installtion wordpress sur serveur - Rue de l'info

Un e-mail contenant l’adresse du blog est automatiquement envoyé à l’adresse indiquée dans le formulaire d’installation, il est alors possible de se connecter à l’espace d’administration accessible par l’URL http://monsite.com/wp-login.php

Installtion wordpress sur serveur - Rue de l'info
Vous pouvez desormais administrer votre site web, installer des extensions comme par exemple des shortcodes pour créer de beaux articles que nous vous présentons ici !

Les hébergeurs comme OVH, Planetehoster ou 1&1 vous donne la possibilité d’installer directement un CMS comme WordPress, il y aura uneou plusieurs cases à cocher pour faire votre choix, plutôt pratique.

Nous reviendrons plus tard avec un complément de tutoriel pour ceux qui désire installer WordPress en local.

PROMO TÉLÉPHONE DÉBLOQUE HIGH-TECH PAS CHER !

3 Replies

Les meilleurs shortcodes pour WordPress

Les meilleurs shortcodes pour WordPress

Les shortcodes de WordPress font partie des moyens les plus faciles d’ajouter du contenu personnalisé à votre site. Un shortcode = un raccourci. Nous utilisons d’ailleurs dans le développement de Rue de ‘Info de nombreux shortcodes. Au lieu de perdre du temps à écrire beaucoup de lignes de codes pour faire quelque chose, vous pouvez l’avoir en utilisant simplement une seule ligne. En copiant ce code là où vous le souhaitez sur votre site, vous disposerez du contenu nécessaire en quelques secondes. C’est là que les plugins WordPress shortcodes entrent en jeu. Merci qui ? …Merci Jacky et…..non, merci WordPress bien sûr !

Shortcodes Ultimate (gratuit)

shortcodes-Wordpress

Shortcodes Ultimate est la solution la plus populaire parmi les plugins gratuits de shortcodes WordPress. Pourquoi est-ce tellement populaire? Parce que cela rend votre vie de blogueur beaucoup plus facile. Il suffit de quelques secondes pour que votre contenu personnalisé soit ajouté aux publications et aux pages. Une bonne chose à propos de ce plugin est qu’il a ses shortcodes classés par type: contenu, boîte, média, galerie, données etc., et il vient avec une manière élégante de mettre en évidence ceux appartenant à la même catégorie. Tout ce que vous avez à faire est d’aller à une page ou un message et cliquez sur « Insérer un shortcode ». À partir de ce moment, tout viendra naturellement. Il offre également une large gamme d’options pour chaque shortcode que vous souhaitez générer, toutes présentées de manière intuitive et conviviale. Donc, si vous voulez un bouton spécifique, curseur, note, vidéo, lightbox ou quelque chose comme ça pour être prêt en quelques secondes, vous allez adorer Shortcodes Ultimate. Et il fait tout ça gratuitement.

Principales caractéristiques:

  • 40+ shortcodes à la recherche professionnelle.
  • Add-ons Premium: shortcodes supplémentaires, skins supplémentaires.
  • shortcodes personnalisés.
  • Entièrement réactif.
  • Éditeur CSS personnalisé.
  • Widget personnalisé.

WordPress Shortcodes (gratuit)

wordpress shortcodes - rue de 'info

Encore un autre plugin gratuit qui insère de bons shortcodes dans votre contenu. Après y avoir jeté un coup d’œil, vous commencez à vous familiariser avec son interface et ses fonctionnalités assez rapidement. Avant de commencer à utiliser les shortcodes, allez dans les paramètres pour vérifier vos préférences. Le plugin est livré avec un paquet d’éléments utiles et utiles que tout le monde peut avoir besoin sur leur site à un moment donné. Des onglets, des listes et des sections aux colonnes de mise en page, aux boîtes de message, au contenu des liens, etc. Chaque shortcode est facile à personnaliser, il vous suffit de remplacer le contenu par défaut par le votre. WordPress Shortcodes plugin fonctionne à partir de l’éditeur de publication. Il suffit de cliquer sur le bouton « Shortcode » et une fenêtre séparée avec toutes les options apparaît.

Principales caractéristiques:

  • 26+ shortcodes et différents éléments.
  • De nombreux paramètres pour une personnalisation flexible, y compris CSS personnalisé.
  • Éditeur de shortcodes rapide et facile à utiliser avec prévisualisations instantanées.
  • Shortcodes conditionnels pour afficher / masquer le contenu en fonction de contrôles ou de conditions spécifiques.
  • Préréglages supplémentaires Premium.

Fruitful Shortcodes

Fruitful Shortcodes

Contrairement aux autres plugins, les shortcodes fructueux fonctionnent un peu différemment. Il est livré avec de très bons shortcodes, qui apparaîtront dans la barre d’outils de l’éditeur, chacun avec sa propre icône. Ainsi, après avoir installé le plugin, vous trouverez tous les shortcodes listés dans l’éditeur, et il vous suffit de choisir ceux dont vous avez besoin. Cette approche est très facile et intuitive pour l’utilisateur régulier. Les shortcodes ne peuvent pas être personnalisés avant l’insertion, ils sont automatiquement ajoutés à la publication lorsque vous cliquez dessus. Mais vous pouvez modifier le code, supprimer le texte par défaut et ajouter le vôtre – vous pouvez changer les tailles, le contenu, la couleur, etc. Le design de chaque shortcode est génial, il a l’air moderne et accrocheur, ce qui apporte de la valeur à vos articles et pages. Il ne vient pas avec beaucoup de personnalisations et d’options de shortcode, mais ceux fournis sont tout simplement géniaux.

  • Ajoute automatiquement tous les shortcodes dans la barre d’outils de l’éditeur après l’installation.
  • 16 shortcodes différents.
  • Shortcodes look moderne et ont un design attrayant.
Rue de l'info by RDI © 2019
Advertisment ad adsense adlogger