Covid-19 : 4 questions à se poser avant de partir en vacances d’hiver

Le gouvernement a exhorté les Français à faire très attention en leur permettant de se déplacer sur le territoire, à quelques exceptions près.

Il faut continuer à respecter les gestes barrières

Pendant la conférence de presse du jeudi 4 février, le Premier ministre Jean Castex a rappelé que la situation sanitaire du Covid-19 était encore très incertaine. Les vacances de février commencent vendredi pour la zone A et de nombreux Français envisagent de partir en vacances. Avant de faire vos valises, cependant, certaines questions se posent

1 - Pouvez-vous voyager n'importe où en France ?

Presque tout est possible dans la métropole française. Vous pouvez traverser la terre pour voir la mer ou la neige. Attention cependant, les remontées mécaniques des domaines skiables sont fermées en février. « Nous avons décidé de ne pas limiter les déplacements entre régions, a déclaré jeudi Jean Castex, « mais il faut éviter tout relâchement des gestes de barrière », comme vous l’avez fait à la fin des festivités annuelles, a-t-il rappelé une fois de plus la responsabilité de chacun. 

Un détail pour ceux qui souhaiteraient se rendre à Nice à la Promenade des Anglais : la ville a interdit les loyers saisonniers pour éviter un déclenchement de l’épidémie. Pour ceux qui souhaitent se rendre en Corse, un test RT-PCR doit être soumis avant samedi, qui a lieu dans les 72 heures

Évidemment, si le voyage se fait en voiture, il doit avoir lieu en dehors des heures définies par le couvre-feu de 18 heures. Si un voyage vers votre destination se fait en avion ou en train, le billet est considéré comme la preuve d’un voyage qui dépassera le délai. Les choses se compliquent quand on songe à déménager dans les départements et territoires d’outremer. En fait, les voyages vers ces destinations sont interdits sauf pour des raisons impérieuses.

2 - Ai-je le droit de voyager à l'étranger ?

Pour les voyages au sein de l’espace européen (union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse), “tout voyage international de l’étranger vers la France et de la France vers l’étranger reste totalement et rigoureusement déconseillé jusqu’au autre avis », indique le gouvernement sur le site Internet du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. 

Dans ce cas également, il n’y a donc pas d’interdiction formelle de voyager au sein de la zone européenne, mais si vous le souhaitez, gardez à l’esprit que certains pays appliquent des réglementations sanitaires très stricts : présentation obligatoire d’un test PCR négatif et temps d’isolement, là-bas pendant sept, dix ou même quatorze jours. D’autres pays comme le Danemark, la Norvège, Chypre ou la Hongrie ont fermé leurs frontières. Comme les restrictions changent régulièrement, il est préférable de vérifier les conditions avant de voyager sur le site Web du ministère des Affaires étrangères. 

Pour la Suisse, les voyageurs de la région de Paca devront désormais être mis en quarantaine pendant dix jours. Et à partir du lundi 8 février, ils doivent soumettre un test PCR négatif à moins de 72 heures d’entrée en Suisse. 

Les pays situés hors de la zone européenne sont hébergés sur le même navire que les départements et territoires d’outremer : il est impossible de s’y rendre sauf pour des raisons impérieuses. Cela est particulièrement vrai au Royaume-Uni. Pour toute question sur les préparatifs de voyage, il y a un numéro gratuit : 0800 130 000.

3 - Puis-je obtenir un remboursement pour mon billet ou ma location ?

Si vous avez réservé un séjour en France auprès d’une agence de voyages, un remboursement sera effectué. Les syndicats de professionnels du tourisme sont contraints par le Premier ministre d’appliquer des conditions d’annulation et de remboursement flexibles et gratuites.

Cependant, si vous réservez via une plateforme privée (Airbnb, réservation. ) cela peut être plus compliqué. Si vous avez souscrit une assurance annulation, il ne devrait pas y avoir de problème, mais sinon “, c’est le propriétaire qui fixe ses conditions d’annulation gratuitement jusqu’au dernier moment ou avec pénalités“, en fonction de la volonté du propriétaire. “

En ce qui concerne les billets, vous avez généralement droit à un remboursement si votre compagnie aérienne annule votre vol, bus, bateau ou train en raison de la pandémie. Si le transport n’est pas annulé, mais que vous souhaitez annuler votre séjour, le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari a tenu à assurer “Nous avons demandé aux différentes compagnies aériennes et à la SNCF de le faire pour que les billets déjà achetés soient à la hauteur de trois jours à l’avance.

 Les départs pour la SNCF peuvent être échangés, annulés », explique-t-il. Les Français peuvent donc « aborder sereinement cette période d’incertitude, sachant qu’ils seront remboursés ».

4 - Où puis-je passer le test en cas de doute ?

Si vous souhaitez passer le test avant votre départ ou sur votre lieu de vacances, vous pouvez trouver les lieux de centres de vaccination les plus proches sur la carte proposée par le Ministère de la Dépistage Covid pour la Solidarité et la Santé. 

Si vous êtes sur le point de monter à bord de l’avion, la recommandation de vous rendre le plus loin possible à l’aéroport, il faut que vous ayez déjà en possession de votre test RT-PCR ou test d’antigène de laboratoire. Veuillez noter que Paris Aéroport mettra en place un centre de test (PCR ou antigène) dans les aéroports parisiens sur rendez-vous. Enfin, Air France recommande aux voyageurs de vérifier les conditions d’entrée et de séjour sur le site Travel Doc avant de partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.