Covid-19: confinement mis en place ce week-end à Nice

C’est la première fois qu’un confinement local, valable au moins les deux prochains week-ends, sera mis en place en France métropolitaine. Le maire du département a annoncé la fermeture des magasins de plus de 5 000 mètres carrés.

Pendant le week-end, avec l’utilisation du masque obligatoire, les magasins de plus de 5 000 mètres carrés seront fermés. Ce lundi 22 février, dans les Alpes-Maritimes, où l’épidémie de covid-19 a progressé au fil des jours, de nouvelles restrictions ont été mises en œuvre. Lors d’une visite à Jolie le samedi 20 février, le ministre de la Santé Olivier Véran a demandé au maire et aux autorités de prendre des dispositions supplémentaires, avec le renforcement des contrôles locaux le week-end pour qu’il soit respecté par l’ensemble de la population. 

C’est une nouveauté dans la région métropolitaine : à la fois à Nice et dans les communes de la ville côtière, qui s’étend de Menton à Théoule-sur-Mer. Ce dispositif sera appliqué au cours des deux prochains week-ends, a déclaré le maire Bernard Gonzales. Selon le modèle de règles applicables en mars, les déplacements seront interdits sauf exception (Courses, rendez-vous médicaux, d’une heure limitée à moins de 5 kilomètres autour de la maison, etc. ) De 18 heures et jusqu’au lundi matin à 6 heures.

Click and Connect

Il a également été décidé de fermer les centres commerciaux d’une superficie de plus de 5 000 mètres carrés, à l’exception des épiceries et des pharmacies. Ces entreprises seront autorisées à maintenir la livraison « click and collect » et la livraison à emporter.

Devant les services les plus touchés de tout le département, l’utilisation d’un masque dans toutes les zones à fort trafic sera obligatoire, a également annoncé le maire, et les contrôles frontaliers routier, ferroviaire et aérien seront renforcés. 

La mise en œuvre de mesures plus restrictives a été soutenue par le maire de Nice, Christian Estrosi, qui a défendu sur Twitter la nécessité d’instituer la fermeture de certains commerces pour le week-end ». Mercredi, dans les Alpes-Maritimes, le taux d’incidence a augmenté de plus de 10 %. “

Les Alpes-Maritimes touchées plus que les autres

Le 22 février, les Alpes-Maritimes figuraient en tête des départements les plus touchés du pays (190 cas pour 100 000 habitants) avec une incidence de 588 cas pour 100 000 habitants. Selon le département régional et la  direction de la santé, le taux de contamination a augmenté au Royaume-Uni supérieur à 50%. Le 18 février, le taux a atteint 10,4 %, contre une moyenne de 6 % en France. 

 La circulation virale dans la métropole niçoise, avec 735 cas pour 100 000 habitants, est encore plus élevée que la moyenne des 22 autres métropoles du pays (environ 240). À Nice, la situation s’est dégradée depuis la mi-décembre 2020. Le 9 janvier, le taux d’incidence dépassait 500 cas pour 100 000 habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.