Ubuntu Linux 18.10 : il ne supprime pas vos fichiers

Vous en avez marre d’allumer votre ordinateur et de vous mettre en danger?Essayez la nouvelle version d’Ubuntu Linux 18.10.

Un analyste a trouvé un moyen simple d’exploiter tous les systèmes Windows via RID Hijacking. Mais si vous voulez tenter votre chance sur un ordinateur de bureau plaisant, essayez le dernier Ubuntu Linux 18.10 de Canonical, également appelé Cosmic Cuttlefish.

Arrêt de versions 32-bits

Cosmic Cuttlefish possède le noyau Linux 4.18. Ces mises à jour offrent une meilleure prise en charge des processeurs graphiques AMD et Nvidia, de l’USB Type-C et de Thunderbolt, un moyen permettant aux utilisateurs non privilégiés de monter un système de fichiers dans l’espace utilisateur (FUSE) et des améliorations de performances pour CPUfreq

Vous trouverez également la version la plus récente de GNOME, la 3.30. Vous pouvez bien sûr utiliser d’autres bureaux, mais GNOME, depuis Ubuntu 17.10, est le bureau par défaut d’Ubuntu.

Vous serez heureux de savoir que GNOME est plus rapide qu’il ne l’a été pendant un certain temps. En effet, certaines mauvaises fuites de mémoire ont été corrigées. Canonical a également ajouté quelques améliorations de performances qui n’avaient pas été intégrées à GNOME 3.30 en amont.

Ubuntu 18.10 est également livré avec un nouveau thème de bureau, le thème Yaru Community installé par défaut, pour votre plus grand plaisir visuel. Et moi ? Mon bureau préféré reste Cinnamon.

En ce qui concerne les différents bureaux disponibles, signalons qu’avec cette version, Ubuntu dit au revoir à certaines de ses versions 32 bits. À l’avenir, il n’y aura pas de version 32 bits d’Ubuntu Mate, Kubuntu ou Ubuntu Budgie.

Si vous utilisez toujours une version 32 bits d’Ubuntu, vous ne pourrez pas effectuer la mise à jour vers Ubuntu 18.10. La logique de Canonical est que, puisqu’il envisage de « supprimer le support de cette architecture … les utilisateurs de celle-ci ne devraient pas être bloqués sur une version avec une durée de support plus courte que celle qu’ils utilisaient déjà. »

Quelle que soit la version d’Ubuntu 18.10 que vous exécutez, elle démarrera dans la seconde. En effet, le système utilise désormais la compression LZ4 au lieu de l’ancienne compression gzip pour le disque virtuel initial de votre système (initramfs). Cela peut sembler ésotérique, mais l’important c’est que cela se traduit effectivement par un démarrage plus rapide.

Pour les développeurs, Ubuntu est livré avec un ensemble de mises à jour d’outils de programmation. Ceux-ci incluent libc 2.28, OpenJDK 11, GCC 8.2 mis à jour, Python 3.6.7 par défaut, support de Python 3.7.1, Ruby 2.5.1, PHP 7.2.10, Perl 5.26.2 et Golang 1.10.4.

Clairement, elle a tout d’une version susceptible d’intéresser particulièrement les développeurs. Amusez-vous bien !

Partager

Écrivez un commentaire ...

Rue de l'info by RDI © 2019
Advertisment ad adsense adlogger