SSL et HTTPS sur WordPress : Connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur

SSL et HTTPS sur WordPress : Connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur.

WordPress et l’application du protocole HTTPS sur la plateforme sont assez simples et peuvent être effectuées en quelques étapes. Rue de l’info vous explique tout.

Qu’est-ce que SSL ?

Secure Sockets Layer (SSL) est une technologie qui crée une connexion sécurisée entre un site Web et un navigateur. Les sites Web qui utilisent SSL ont des «certificats» qui vous permettent de savoir que vos informations personnelles sont protégées lors de chaque transfert.

Vous pouvez reconnaître la plupart des sites qui utilisent ces certificats, en raison du symbole de verrouillage vert utilisé par de nombreux navigateurs pour les identifier :

ssl - https - Rue de l'info

Par exemple, si vous achetez quelque chose en ligne, vous ne devez le faire qu’en passant par des sites web utilisant SSL. Sinon, les hackers (Pirates) peuvent lire ou modifier vos informations de paiement vu qu’elles sont envoyées sur le web (là, c’est pas de bol !).

Comme pour votre propre site web, l’utilisation de SSL est importante et indispensable. Il y a plusieurs avantages à cela :

Si vous avez un site internet où vous encouragez les utilisateurs à s’inscrire et à partager des informations privées, leurs données seront plus sûres.
Votre site sera plus fiable.
Un verrou vert apparaîtra à côté de votre adresse web dans différents navigateurs.
Vous verrez une amélioration au niveau de l’optimisation des moteurs de recherche de votre site (SEO).
Pour développer ce dernier point, les moteurs de recherche comme Google encouragent tous les sites web à utiliser SSL, en accordant la préférence aux sites sécurisés dans leurs résultats (Sympa Google !). Cela signifie que vous avez la possibilité de protéger les informations de vos utilisateurs et de tirer profit d’un trafic accru d’un seul coup, bingo !.

De plus, Google a commencé à afficher sur Chrome un avertissement «non sécurisé» depuis le début du mois de juillet 2018. Il est donc temps de renforcer la sécurité de votre site web avec un certificat SSL si vous ne l’avez pas déjà fait.

Qu’est-ce que HTTPS (et comment fonctionne-t-il avec SSL ?)

Lorsque vous configurez un certificat SSL pour votre site web, vous devez également le configurer pour transmettre des données à l’aide du protocole HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure). Chaque site visité utilise HTTP ou HTTPS comme préfixe pour tout son URL, y compris Rue de l’info, évidemment… :

https - rue de l'info

HTTPS fonctionne comme HTTP, mais il applique des normes de sécurité plus élevées. Si vous chargez un site Web utilisant HTTPS, vous saurez que vos données sont sécurisées lors du transfert. Cependant, pour que HTTPS fonctionne, le site Web auquel vous tentez d’accéder nécessite un certificat SSL.

Si vous essayez d’accéder à un site sans SSL en utilisant HTTPS, vous verrez une erreur comme celle-ci :

Erreur ssl - Rue de l'info

En d’autres termes, SSL et HTTPS fonctionnent main dans la main. Si vous n’en utilisez qu’un, les informations que les utilisateurs envoient via votre site web ne seront pas sécurisées.

Vous devriez donc commencer par obtenir un certificat SSL et le configurer pour fonctionner avec votre site web. Une fois que vous avez cela, vous devez configurer WordPress pour charger en utilisant HTTPS au lieu de HTTP. Voyons comment fonctionne ce processus.

Comment configurer WordPress pour utiliser SSL et HTTPS (2 méthodes)

À ce stade, nous allons supposer que vous avez déjà un certificat SSL configuré pour votre site web. Une fois cela fait, il vous suffit de forcer WordPress à se servir d’ HTTPS. Il y a deux façons principales de le faire.

1. Utilisez le tableau de bord WordPress et une redirection 301

Une fois que vous avez un certificat SSL WordPress configuré, vous devez configurer votre site Web pour utiliser HTTPS. Ce processus est simple si vous démarrez un nouveau site web. Toutefois, si vous ajoutez un certificat SSL à un site qui existe depuis un certain temps, c’est un peu plus compliqué.

Dans tous les cas, votre première étape devrait être d’accéder à votre tableau de bord et d’ouvrir l’onglet Paramètres › Général. À l’intérieur, vous trouverez deux champs appelés Adresse WordPress (URL) et Adresse du site (URL). L’adresse de votre site web devrait apparaître identique dans les deux, et devrait utiliser HTTP.

Il vous suffit de remplacer ce préfixe HTTP par HTTPS dans les deux champs et d’enregistrer les modifications dans vos paramètres :

configurer url - Rue de l'info

C’est tout ce qu’il faut pour configurer WordPress pour utiliser HTTPS. Cependant, certains utilisateurs ont peut-être enregistré l’ancienne URL de votre site web et peuvent être liés au web. Vous devez vous assurer que ces personnes accèdent à la version HTTPS de votre site. Pour ce faire, vous pouvez configurer une redirection d’URL.

Il existe de nombreux types de redirections que vous pouvez utiliser. Cependant, vous avez généralement intérêt à utiliser une redirection 301, qui indique aux moteurs de recherche que votre site web a été déplacé de manière permanente d’une adresse à une autre. Pour implémenter cette redirection, vous devez éditer un fichier appelé .htaccess, qui contrôle l’interaction de votre serveur avec WordPress, ainsi que sa structure d’URL.

Cela nécessite que vous accédiez directement aux fichiers de votre site, en utilisant un outil FTP (File Transfer Protocol) tel que FileZilla.

Une fois connecté à votre site web via FTP, accédez au dossier public_html et recherchez le fichier .htaccess dans :

Fichier htaccess - Rue de l'info

Sélectionnez ce fichier et cliquez dessus avec le bouton droit de la souris, puis choisissez l’option Afficher/Modifier. Cela ouvrira le fichier en utilisant votre éditeur de texte local, vous permettant de le modifier. Ne modifiez pas le code dans .htaccess sauf si vous savez ce que vous faites. Faites juste défiler jusqu’au bas du fichier et collez l’extrait suivant :

Pour que cela fonctionne, vous devez remplacer l’URL de l’espace réservé dans ce code par l’adresse HTTPS complète de votre site web. Cela redirigera toute connexion via le port 80 vers votre nouvelle URL sécurisée. Comme vous le savez peut-être, le port 80 est la valeur par défaut pour les connexions HTTP. Cela va donc intercepter quiconque tentera d’accéder à votre site web via l’ancienne adresse.

Une fois que vous avez ajouté le code avec votre URL, enregistrez vos modifications dans .htaccess et fermez le fichier. FileZilla vous demandera si vous souhaitez télécharger ces modifications sur votre serveur, ce que vous allez accepter. Si vous essayez de visiter votre site web en utilisant l’URL HTTP maintenant, votre navigateur devrait vous rediriger automatiquement vers la version HTTPS.

2. Installer un plugin SSL WordPress

Si vous préférez ne pas travailler directement avec vos fichiers WordPress, il existe des moyens plus simples d’imposer l’utilisation du protocole HTTPS sur votre site web. Par exemple, vous pouvez configurer un plug-in WordPress SSL, qui ajoute le même code que nous vous avons montré dans la méthode précédente.

Bien que cette approche soit beaucoup plus simple, elle comporte également des risques supplémentaires. Par exemple, si des problèmes de compatibilité surviennent avec un autre outil, votre plugin SSL pourrait cesser de fonctionner et votre site web ne se chargerait pas via HTTPS tant que vous n’auriez pas résolu le problème. Cela signifie que vous devez choisir votre plugin avec soin.

Rue de l’info vous conseille SSL Really Simple, car il est extrêmement facile à configurer. Tout ce dont vous avez besoin est un certificat SSL WordPress prêt à être utilisé :

Really simple - Rue de l'info

Une fois que vous installez et activez le plugin, il va scanner votre site web pour un certificat WordPress SSL. S’il en trouve un, il vous aidera à activer HTTPS sur l’ensemble de votre site en un seul clic. Pour ce faire, il vous suffit de visiter le nouvel onglet Paramètres › SSL de votre tableau de bord, puis de cliquer sur le bouton Recharger via HTTPS. Avec ça, vous êtes prêt à décoller !

Si le plugin SSL Really Simple n’est pas votre tasse de thé, il existe d’autres outils que vous pouvez utiliser pour obtenir les mêmes résultats. WordPress HTTPS (SSL) et Force HTTPS sont d’autres excellentes options de plugin SSL WordPress.

2 erreurs SSL WordPress courantes (et comment les corriger)

À ce stade, vous savez comment vous assurer que tous les visiteurs de votre site profitent d’une connexion sécurisée. Dans certains cas, cependant, forcer WordPress à charger via HTTPS peut entraîner quelques erreurs. Parlons de cela, au cas où.

1. Certaines fonctionnalités ne sont pas chargés avec HTTPS

Après avoir activé HTTPS pour votre site Web, vous pouvez constater que certaines fonctionnalités, tels que les images, ne se chargent pas correctement. En effet, WordPress utilise toujours le préfixe HTTP à la place de HTTPS.

Si vous rencontrez ce problème avec les images de votre site, CSS ou JavaScript, le moyen le plus simple de le résoudre est de faire quelques ajouts à votre fichier .htaccess. Cependant, cette approche ne s’applique que si vous avez utilisé la méthode manuelle au cours de la section précédente. Nous allons parler de ce qu’il faut faire si vous avez utilisé un plugin dans une minute.

Accédez à nouveau à votre site web via FTP et recherchez le fichier .htaccess dans le répertoire public_html. Ouvrez-le et trouvez le code que vous avez ajouté plus tôt pour forcer une redirection 301, qui devrait ressembler à ceci :

Ce que vous allez faire, c’est supprimer cet extrait et le remplacer par un autre plus complet. Ce n’est pas nécessaire dans la plupart des cas, car ce n’est pas courant d’avoir des problèmes avec certains éléments qui ne se chargent pas correctement. Cependant, si vous rencontrez ce problème, voici le code à utiliser à la place :

Ce que fait ce code oblige tout le trafic à charger via HTTPS. Il comprend également des règles pour vos ressources WordPress, il doit donc prendre en charge tous les fichiers qui ne fonctionnaient pas. Après l’avoir ajouté, enregistrez vos modifications dans le fichier .htaccess et téléchargez-le sur le serveur.

Si vous avez configuré votre site Web pour utiliser HTTPS via un plugin, vous ne devriez pas avoir à modifier votre fichier .htaccess manuellement. Au lieu de cela, la plupart des plugins offriront une solution alternative. Par exemple, Really Simple SSL peut analyser votre site Web pour rechercher des fichiers qui ne sont pas chargés via HTTPS et vous aider à les résoudre. Pour utiliser cette fonctionnalité, accédez à l’onglet Paramètres › SSL, puis accédez à la page Paramètres du plugin :

Mixed content error - Rue de l'info

Il existe un paramètre appelé “Remplacer automatiquement le contenu mixte” en haut de l’écran. Assurez-vous qu’il est activé, puis enregistrez vos modifications dans la configuration du plugin. Cette option garantira que WordPress charge toutes ses fonctionnalités sur HTTPS, et pas seulement vos publications et pages.

2. Votre plugin de mise en cache WordPress est à l’origine du problème

Si vous avez un plugin de mise en cache WordPress configuré, votre navigateur peut essayer de charger la version en cache de votre site web sur HTTP, ce qui peut entraîner des erreurs. Le moyen le plus rapide de résoudre ce problème consiste à vider votre cache WordPress.

Le fonctionnement de ce processus varie en fonction du plugin de cache utilisé. Cependant, cela ne devrait pas vous prendre plus de quelques minutes. Pour plus de détails, vous pouvez consulter notre guide sur la façon de vider votre cache WordPress dans WP Super Cache, W3 Total Cache et WP Fastest Cache. Si vous utilisez un autre plugin de mise en cache, vous devrez peut-être consulter sa documentation pour savoir comment procéder.

Dans tous les cas, une fois que vous effacez votre cache, essayez à nouveau de charger votre site web pour vous assurer que votre navigateur utilise HTTPS sans erreur. Votre certificat SSL est maintenant configuré avec succès !

Conclusion

Avant, les certificats SSL WordPress étaient réservés aux sites web professionnels, qui traitaient de nombreuses informations sensibles. De nos jours, les certificats SSL et HTTPS sont devenus monnaie courante. En fait, les moteurs de recherche tels que Google vous encouragent à les utiliser. Ce qui est cool, l’implémentation de SSL et le fait d’obliger votre site WordPress à utiliser HTTPS est à la portée de tous.

2 Replies

Antivirus : Quel antivirus choisir pour son PC Windows en 2018-2019?

Quel antivirus choisir pour son PC Windows 2018-2019?

A quoi sert un antivirus ?

Ca vous paraît sûrement un peu c** comme question mais l’ antivirus d’aujourd’hui n’est plus le même qu’avant. Comme son nom l’indique, un antivirus a pour objectif de détecter les virus et les neutraliser avant qu’ils ne pénètrent et contaminent le système. C’est de l’histoire ancienne tout ça !

De l’anti-virus à l’anti-malwares.

En effet, les antivirus ont du évoluer. Ils ne s’arrêtent plus à dézinguer du virus à l’ancienne. Il fallait s’adapter aux nouvelles menaces qui sont apparues les années suivantes : les vers, les exploits, les chevaux de Troie (trojans)… Toutes ces menaces font partie de ce que l’on appelle les logiciels malveillants ou malwares.

Pour protéger les ordinateurs de ces nouvelles menaces, les logiciels antivirus ont évolué et font office à la fois d’anti-virus et d’anti-spywares, d’anti-rootkits, d’anti-trojans… On les appelle désormais anti-malwares, malgré que beaucoup d’entre eux gardent leur appellation d’origine « anti-virus ».

Certains antivirus sont également dotés :

  • D’un agent web qui analyse en temps réel les données transférées lorsque vous surfez sur le Web : l’agent bloque l’accès aux sites web présents dans la liste noire (blacklist) de l’éditeur du logiciel et bloque le téléchargement et l’exécution de scripts malveillants.
  • D’un agent mail qui bloque les spams et les e-mails de phishing.
  • D’un pare-feu ;
  • D’une sandbox (bac à sable) qui permet d’exécuter un logiciel dans une environnement sécurisé sans risque de le voir infecter le système.
  • D’un outil de mise à jour automatique des logiciels.
  • D’un VPN qui chiffre la connexion Internet.
  • D’un gestionnaire de mots de passe sécurisé.
Au cas où vous ne le saviez pas, aucun antivirus n’est parfait

Vous pouvez aussi entendre parler des personnes qui sont carrément fans de certaines solutions comme si c’étaient les meilleures au monde. Mais non, chaque antivirus à ses forces mais aussi ses faiblesses.

Les éditeurs des sites web qui les proposent sont souvent rémunérés par les éditeurs des logiciels antivirus. Cela veut dire que les classements sont pipés à l’italienne sur Internet. Ne vous fiez pas trop aux comparatifs du web. Les copains sont souvent placés en tête de gondole si vous voyez ce que je veux dire.

Notre sélection des 5 meilleurs antivirus 2018-2019 :

Ce tableau est le fruit de rapports publiés par les laboratoires indépendants qui testent les logiciels antivirus pour Windows. Rue de l’info n’a pas de partenariat financier avec un ou plusieurs éditeurs des antivirus ci-dessous, la sélection est donc faite en toute objectivité.

Avast Free Antivirus ne propose pas de sandbox ou de protection contre les e-mails indésirables, contrairement aux antivirus payants. Il ne propose pas de pare-feu, un élément de protection indispensable. Néanmoins, le niveau de protection qu’il offre face aux malwares est identique aux antivirus payants.

On peut en conclure qu’ Avast Free Antivirus est suffisant à condition que vous installiez en parallèle un véritable logiciel pare-feu comme ZoneAlarm Firewall. Les antivirus payants ont l’avantage de faire du 2 en 1, ce qui est plus pratique au quotidien. Vous pouvez aussi allez voir les testeurs professionnels comme AV-Comparatives et Av-test.

N’importe quel antivirus de notre sélection ci-dessus offrira à votre système une protection renforcée contre toutes les formes de malware provenant de la toile.

Quel pare-feu choisir pour son PC Windows ?

Quel est le rôle d’un pare-feu ?

En clair, le pare-feu vous permet de contrôler l’activité de votre PC en autorisant ou en bloquant les applications qui demandent l’accès à Internet (demande de connexion entrante ou sortante). Cela permet de protéger votre PC des infections et des intrusions venant d’Internet.

« Oui Rue de l’info mais tu oublies que depuis Windows XP Service Pack 2, Windows est équipé par défaut d’un pare-feu appelé « pare-feu Windows ».(une équipe Microsoft est chargée de trouver des noms pertinents). »

Le par-feu Windows

Le pare-feu Windows bloque bien le trafic entrant, il ne fait que faire le vigil sans agir (sans bloquer) le trafic sortant ! Il ne vous alerte pas quand une application essaie d’établir une connexion sortante. Par exemple : si vous tombez un site internet frauduleux, ce dernier peut émettre une connexion sortante depuis votre navigateur web en demandant le téléchargement d’une infection qui se déversera sur votre système, dans votre dos et sans que vous ne pussiez interrompre cette connexion.

Quel est le meilleur par-feu ?

Rue de l’info vous en conseille deux gratuits :

En conclusion, il ne sert à rien de charger votre PC d’innombrables protections. Ayez déjà un anti-virus et un par-feu et ça sera déjà très bien.

1 Réponse

Facebook : Comment empêcher les applications de voir vos données personnelles ?

Facebook : Comment empêcher les applications de voir vos données personnelles ?

Sur Facebook comme sur les autres réseaux sociaux, il ne faut pas seulement faire attention aux autres utilisateurs ou de l’éditeur du site, mais aussi des applications qui viennent s’associer à votre compte. Facebook : Cambridge Analytica en est là pour témoigner. Avec une simple appli de test de personnalité les données de millions d’utilisateurs se sont retrouvés utilisées à des fins douteuses.

En y réfléchissant, c’est l’objectif des réseaux sociaux et avant tout de Facebook : tirer le meilleur parti de vos données. Si le meilleur moyen de s’en prémunir est de ne pas l’utiliser, voici comment éviter ou limiter facebook pour ce qui est d’exploiter vos données par des applications dans Facebook.

Allez sur votre profil Facebook pour accéder aux paramètres :

 Facebook : comment empêcher les applications de voir vos données personnelles
  • Choisissez ensuite dans le menu de gauche la rubrique « Applications ». Ici, la liste de toutes les applications auxquelles vous avez donné un accès à vos données. Toutes n’ont pas l’accès à l’intégralité de vos données.

Vous pouvez vérifier à quel niveau d’accès a droit l’application :

  • cliquez sur l’icône en forme de crayon.

Pour la supprimer:

  • cliquez sur la croix.

Faites ceci pour toutes les applications que vous n’avez pas vraiment besoin d’utiliser.

 Facebook : comment empêcher les applications de voir vos données personnelles

Nous allons maintenant avoir un intérêt particulier pour les applications de vos amis qui peuvent éventuellement récupérer des données sur votre profil.

Pour éviter cela :

  • cliquez sur « Modifier » à l’encart « Applications que d’autres utilisent ».
  • décochez tout et enregistrez.
 Facebook : comment empêcher les applications de voir vos données personnelles

Enfin, lorsque l’on ne veut courir aucun risque et ne jamais transmettre de données il est possible de désactiver tout simplement l’utilisation des applications tierces.

  • Cliquez sur modifier et désactivez la plate-forme pour ne jamais utiliser Facebook en dehors des fonctionnalités de base sur le site en lui même :
 Facebook : comment empêcher les applications de voir vos données personnelles
La dernière solution est la plus radicale pour se protéger. Il est conseillé toutefois de faire preuve de prudence lorsque vous saisissez des informations sur Facebook dans votre profil, vos messages ou les commentaires.

Vous pouvez aussi consulter nos tutoriels Facebook ici.

source d’images : cnetfrance

Répondez

Windows 10 « Beaucoup plus sécurisé » que Windows 7

Windows 10 « beaucoup plus sécurisé » que Windows 7

Le volume de logiciels malveillants observés sur les terminaux Windows 10 est nettement inférieur à celui des ordinateurs Windows 7, selon une firme de sécurité. Pour autant, la migration des entreprises vers Windows 10 reste « plutôt lente ».

M icrosoft affirme fréquemment que les fonctionnalités de sécurité de Windows 10 protègent les particuliers et les entreprises contre les dernières attaques frappant Windows 7 et les versions antérieures de son système d’exploitation.

L e fournisseur de sécurité Webroot a comparé les infections l’année dernière par des logiciels malveillants sur les machines Windows 10 et Windows 7 exécutant son antivirus. Son constat : Windows 10 était « deux fois plus sécurisé » que Windows 7.

15% des malwares détectés sur Windows 10

S ur quoi est basée cette conclusion ? En moyenne, chaque machine Windows 10 hébergeait 0,04 fichier malveillant, contre en moyenne 0,08 pour les configurations sous Windows 7. Dans l’ensemble, 15% de tous les fichiers identifiés comme des logiciels malveillants résidaient sur des ordinateurs Windows 10, alors que 63% des logiciels malveillants confirmés étaient sous Windows 7.

L e rapport offre également un aperçu de l’état des déploiements de Windows 10 auprès des entreprises. Webroot qualifie la migration Windows 10 de « plutôt lente », avec seulement 32% des terminaux professionnels sous Windows 10 fin de 2017. Un an plus tôt, c’était 20%. En revanche, l’adoption de Windows 10 parmi les particuliers a, sans surprise, été nettement plus rapide, passant de 65% de la base installée de Webroot en janvier 2017 à 72% en décembre. Windows 7, quant à lui, a chuté de deux points au cours de l’année à 15%. Windows 10 se révèle également moins exposé aux infections que Windows 7 parmi les particuliers. Le taux de logiciels malveillants pour Windows 10 était de 0,07 contre 0,16 pour Windows 7.

Le cryptojacking est très tendance

L es chiffres de Webroot étayent un peu les affirmations faites la semaine dernière par Microsoft. Selon l’éditeur, plus de 50% des ordinateurs d’entreprise sous Windows 10 utilisent son antivirus, Windows Defender. Pour Windows 7 et Windows 8, cette part est de 18%.

L ‘adoption de Windows 10 en entreprise devrait naturellement progresser au cours des prochaines années à mesure que la date de fin du support étendu de Windows 7 se rapproche, soit le 14 janvier 2020.

P lus tôt cette année, Windows 10 est devenu la version la plus largement utilisée de Windows dans le monde, selon la société d’analyse Web StatCounter.

Parts de marché des versions de Windows selonStatCounter

WINDOWS 10 « BEAUCOUP PLUS SÉCURISÉ » QUE WINDOWS 7

 

LLe rapport de Webroot observe également une augmentation considérable du cryptojacking, qui consiste pour les attaquants à installer des logiciels de minage de cryptomonnaie sur des sites Web afin de détourner la puissance de calcul des visiteurs à leur insu. Plus de 5.000 sites Web ont été compromis avec un mineur CoinHive depuis septembre, selon Webroot.

 

Quel serait le meilleur VPN 2018 gratuit ?

La plupart des VPN que l’on vous propose sont gratuits. Cependant, Rue de l’info  vous  renseigne sur le fait que chacun possède une spécificité qui peut être vue comme un inconvénient ou au contraire un élément opportun.

Selon la lenteur de certains comme CyberGhost dont la connexion s’arrête au bout de trois heures et la quantité minime de flux de données que propose Private Tunnel et Tunnel Bear, vous avez un choix conséquent à faire. Le VPN Spotflux, quant à lui, ne permet que l’accès à des serveurs américains. Enfin, le VPN Hotspot Shield semble fonctionner comme le VPN Spotflux, si ce n’est qu’il est insistant à vous pousser à l’offre payante et vous matraquera de publicité.

En les essayant tous, vous saurez quel VPN vous conviendra le mieux avant de passer à la version payante.

Cyberghost

Meilleur VPN 2018 gratuit - Rue de l'info

 

 

 

 

 

I l vous sera possible, grâce à ce VPN d’accéder, sans limitation de bande passante, à des serveurs localisables se trouvant dans 14 pays. La société de Cyberghost possède elle-même plusieurs serveurs disséminés dans le monde dont les USA et l’Europe.

Cependant, le côté négatif de ce VPN est de couper la connexion systématiquement au bout de 3 heures. Il vous faudra attendre parfois un peu plus d’une demi-heure pour pouvoir vous reconnecter. Un autre côté négatif et que la vitesse de connexion, dans la version gratuite est restreinte à 4 Mb/s. Cela permet largement le visionnage de vidéos en streaming comme celles de Netflix par exemple.

À lire  Les meilleurs logiciels de montage vidéo gratuits en 2018

Les autres restrictions ne concernent que la version gratuite. Autrement, sur la version payante il vous est possible d’utiliser le P2P et de visionner sur un iPad.

Tunnel Bear

Meilleur VPN 2018 gratuit - Rue de l'info

 

 

 

 

 À l’exception de l’Australie, Tunnel Bear vous permet d’accéder à presque tous les serveurs du monde. Amérique du Nord, Europe et même Japon.

Ce VPN offre une vitesse de connexion de 12 Mb/s ce qui est assez raisonnable malgré les 500 Mo de limitation mensuelle. Il y a une possibilité d’augmenter le stockage des données d’1 Go en faisant la promotion en langue anglaise de ce VPN via Twitter.

Si vous désirez dépasser les 500 Mo, il vous faudra souscrire un abonnement payant pour avoir un accès illimité.

Private Tunnel

Meilleur VPN 2018 gratuit - Rue de l'info

 

 

 

 

L ’offre de ce les VPN ressemble plus à une offre d’essai dans sa version gratuite qu’une réelle version totalement gratuite. Private Tunnel ne propose que 200 Mo de données. Au-delà de cette limite, vous devrez payer les données utilisées. Le débit est de 10 Mb/s.

Ces serveurs se situent au Canada, aux USA, au Royaume-Uni, en Suisse et aux Pays-Bas.

Il semble que par rapport aux concurrents ce ne soit pas le meilleur VPN à recommander. Cependant, il faut espérer que l’offre s’améliore avec le temps.

Hotspot Shiel

Meilleur VPN 2018 gratuit - Rue de l'info

 

 

 

 

 

H otSpot Shield est un VPN qui donne accès à des serveurs basés seulement aux États-Unis. Ceux-ci, santé lasse bloquer par la majorité des plates-formes de vidéos en ligne comme Netflix ou Hulu. Il reste cependant très populaire malgré cela.

Un de ses autres défauts et de vous bombarder par de la publicité dans sa version gratuite.

Le côté positif est qu’il n’y ait pas de restrictions de données. Sa vitesse de connexion varie dans les alentours de 6.5 Mb/s.

Visiter le site HotSpot

Opera

Meilleur VPN 2018 gratuit - Rue de l'info

 

 

 

 

 

B eaucoup de gens pensent que le VPN d’opéra est une extension. Il n’en est rien. C’est une fonctionnalité propre à la dernière version du navigateur Internet.

Il permet l’accès à des serveurs basés aux USA, au Canada, en Angleterre, aux Pays-Bas et à Singapour.

On pourrait dire qu’il n’a que des côtés positifs. Il n’y a aucune restriction d’usage et reste gratuit. De plus, il n’y a aucun formulaire à remplir pour télécharger le logiciel. Cependant, il vous sera impossible de visionner des films sur les plates-formes de vidéos. Car ce VPN est systématiquement bloqué. Il a été simplement étudié pour les internautes soucieux de protéger leur vie privée.

 

Firefox : Mozilla sort une extension qui empêche Facebook de vous espionner.

Rue de l’info a suivi la sortie de la nouvelle extension de Mozilla anti-Facebook pour son navigateur Firefox

Comme son nom l’indique (anti-Facebook), il s’agit d’un outil permettant
d’empêcher Facebook de vous espionner et de collecter vos données personnelles sur des sites
externes à l’environnement Facebook.

P ar contre, le module rend par conséquent indisponible
plusieurs services liés au réseau social comme les boutons de partage.

Firefox : une extension anti-Facebook

U ne réponse directe de Mozilla aux polémiques qui s’enchaînent autour de Facebook et sa collecte et utilisation de nos informations privées. Facebook a admis avoir stocké l’historique des appels et des SMS des utilisateurs Android même si les discussions et messages
avaient lieu hors de Facebook ou Messenger. Mais c’est loin d’être la seule affaire que le
réseau social traîne comme casserole.

SORTIE DE LA NOUVELLE EXTENSION DE MOZILLA ANTI-FACEBOOK

C elle qui met véritablement Facebook dans l’embarras, c’est celle de Cambridge Analytica. Un ancien employé de cette société a révélé qu’elle avait pu récolter et exploiter les données
de millions d’utilisateurs Facebook afin d’identifier précisément leurs opinions et de leur
proposer des contenus sponsorisés en rapport avec leurs sentiments à des fins
politiques.

L ors des dernières élections américaines, ce procédé a été utilisé par Cambridge Analytica, qui travaillait pour l’équipe de campagne de Donald Trump, afin de pousser les électeurs à
voter pour le candidat républicain. 50 millions d’Américains auraient été touchés. La fuite de
données personnelles via Facebook et leur exploitation par des entreprises spécialisées
aurait directement permis l’élection de Donald Trump à la maison blanche ainsi que le
« oui » pour référendum sur le Brexit, estime The Guardian.

Rue de l'info by RDI © 2019
Advertisment ad adsense adlogger