Siddhartha l’Opéra Rock : l’émotion pour la dernière

Nous avons assisté à la dernière date de représentation de la troupe de David Clément-Bayard. Au palais des Sports de Paris, depuis le 26 janvier se jouait une magnifique comédie musicale. Pour cette “famille” de Siddhartha l’Opéra Rock et le public présent, ce fut le plein d’émotions. Chanteurs, cascadeurs, staff nous ont offert un show plus spécial pour l’occasion.

 “Il ne faut pas que ce spectacle s’arrête

Dans une salle comble, le rideau se lève et comme chaque début de spectacle, Célia de la Fontaine qui joue Maya, la reine des Shakyas et mère de Siddhartha ouvre le bal en douceur avec la naissance du Prince. Plus de le show avance, plus l’échange d’énergies positives entre le public et les artistes grandit et se fait ressentir. 

A l’entracte de vingt Minutes, les gens ont le sourire et pendant les discussions, nous entendons toujours la même chose : “Il ne faut pas que ce spectacle s’arrête de suite”. En effet, cet Opéra Rock a cette faculté à rassembler et même à séduire les personnes qui ne sont pas forcément amoureux des comédies musicales. Le message de David Clément-Bayard est passé !

Personne ne veut que cela se termine...

La seconde partie continue dans le même élan et en observant la salle, nous nous apercevons que les larmes de certains spectateurs commencent à couler et  annoncent une fin de spectacle pleine de passion. 

La fresque musicale que nous offre l’équipe de David arrive à son dénouement et personne n’a envie que cela se termine… “Peut être”  est joué une fois de plus et beaucoup d’artistes craquent puis touchent encore plus le cœur du dôme de Paris.

chapeau les artistes !

Les pancartes “Merci” s’agitent partout dans cette salle transformée pour le coup, en vrai Palais !  A la sortie du dôme, chaque artiste est ovationné. Inca, Cédric Chupin, Kaël, Eline Dupraz, Océane Berland, Yara Kasti, Morgane Benzarha, notre perle occitanienne et les autres n’ont pas fini de se faire applaudir. 

Camille Millian, Meddy Saïdi et Julien Arcuri nous ont confié après le spectacle que ces derniers s’étaient fait de petites blagues pour la dernière : Banane dissimulée dans le costume, “un peu d’ail ” sur moi nous disait Julien pour déstabiliser Camille pendant les scènes de séduction entre Yasa Vanar et Ambapali.

After chez eugene

Rendez-vous au “Café Eugène”, boulevard Victor en face du dôme pour un verre et un repas ensemble. L’aventure que ces artistes ont vécu en communauté est fêtée comme il se doit. Beaucoup de visages souriants et toujours la même atmosphère de bienveillance. Sur le trottoir de l’établissement, une voiture se gare et Laetitia Kullean pousse le son du poste à fond de la chanson “Peut-être” qui est chantée par la troupe. Un beau moment qui va régaler touts les gens à proximité de la scène.

Ces personnes seront à jamais liées par cette expérience de vie.

Les chanteurs

 

INCA, AXEL HIRSOUX, CÉLIA DE LA FONTAINE, SEBASTIAO SARAMAGO, MELISSA FORTON, DAVID CLÉMENT-BAYARD, OCÉANE BERLAND,

LAETITIA KULLEAN, ELINE DUPRAZ, YASSINE AYLANN, JESSICA GABRIELLE, SÉBASTIEN DELORS, MORGANE BENZAHRA, STEVE SETIANO, YARA KASTI, AMY LERIE, PIERRE ETIENNE, SÉBASTIEN DUCHANGE.

Les Cascadeurs

 

 

 

 

ANTOINE DUPRÉ, CLÉMENT BUZO, GAËTAN COULINGE, MEHDI HADIM, VALENTIN DUBOIS, NABIL HADIM, LÉOPOLD HAUVILLER, JULIEN MEYNIER, MATÉO TROIANOVSKI.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.